c: item t:
array ( 'option' => array ( 'DEFAULTCMD0' => 'com_k2', ), 'view' => array ( 'DEFAULTCMD0' => 'item', 'DEFAULTWORD0' => 'item', ), 'print' => array ( 'DEFAULTINT0' => 1, ), )
Imprimer cette page

Construire - Restaurer - Voler

Entretenir

Comme dit le proverbe : "POUR VOYAGER LOIN MENAGE TA MONTURE". Tout est dit !!!

Définition de l’action d’entretenir :

ACTION DE MAINTENIR ET DE CONSERVER EN  ETAT LE MATERIEL

Entretenir son aéronef (avion, hélicoptère, planeur, ULM, ballon.) est une action qui permet de maintenir votre appareil conforme à la définition du constructeur et de voler dans des conditions de sécurité optimale.
L’entretien ou la maintenance est é une suite d’opérations techniques systématiques ou une opération de dépannage ou de remise en état consécutive à une anomalie de fonctionnement.
Ces potentiels avec leurs tolérances sont à respecter pour le maintien en état de vol de l’aéronef et pour la couverture de l’assurance en cas de nécessité.

 

PROGRAMME D’ENTRETIEN

L’entretien ou la maintenance est une suite d’opérations techniques systématiques suivant des critères horaires ou calendaires qui sont définis par le constructeur dans un Programme d’Entretien. 

Le programme d’entretien définit également des opérations de contrôle des paramètres de fonctionnement avec une fiche de point fixe pour le moteur et une fiche de vol de contrôle à l’issu d’un entretien majeur (GV) ou du changement ou dépose et repose d’un élément de l’aéronef : hélice, moteur, gouverne etc.

Tout aéronef possède un Programme d’Entretien 

Ces opérations de contrôle concernent  les différents éléments d’un aéronef :

  • Hélice.
  • Moteur.
  • Ailes.
  • Fuselage.
  • Empennage Horizontale et Verticale.
  • Atterrisseurs.
  • Cabine, Instruments, installation radio.

Critère horaire : 

Visite périodique de 25 heures, ou 50 heures, ou 100 heures, ou 500 heures

Grande Visite (G.V.) de 1000 heures  ou 2000 heures

Critères calendaires :

Visite périodique annuelle (1an), 

Visite périodique 2 ans, ou 3 ans, ou 6 ans.

Les critères horaires ont une tolérance généralement de 10% soit 5 h pour une VP 50 h, 10 h pour une VP 100 H etc.

Les critères calendaires ont également une tolérance généralement fixée à un mois ou 2 mois.

Ces tolérances permettent de prévoir l’entretien à effectuer.

Critère horaire ou calendaire de Limite de Fonctionnement (L.F.).

Une limite de fonctionnement (L.F.) horaire ou calendaire concerne souvent un équipement pour lequel un potentiel de fonctionnement a été défini. Lorsque ce potentiel est atteint, l’équipement doit être déposé de l’aéronef pour subir une ou plusieurs opérations internes qui permettent de générer un nouveau potentiel.

Exemples : 

Horaire : Clapet hydraulique limité à 500h de fonctionnement pour un échange systématique des joints toriques. 

Calendaire : Hélice limité à 6 ans de fonctionnement pour subir une révision générale

Critère horaire ou calendaire de Limite de Vie (L.V.).

Une Limite de Vie (L.F.) horaire ou calendaire concerne souvent un équipement pour lequel un potentiel de Vie a  été défini. Ce potentiel est sans tolérances et lorsque qu’il est atteint l’équipement doit être déposé et remplacé afin de générer un nouveau potentiel.

Exemple :

Horaire : bâti moteur limité à 10000h de fonctionnement pour dépose et remplacement. 

Calendaire : Filtre à air limité à 1 an de fonctionnement pour dépose et remplacement.

Pesée :

Tout aéronef est soumis à une pesée afin de vérifier le centrage par rapport au donnée constructeur.

Cette opération est réalisé à la construction de l’aéronef puis à l’issu de modifications ou d’une réparation importantes ou d’une peinture complète de l’aéronef.

Opérations d’entretien particulières :

Des opérations d’entretien particulières sont à effectuer pour le maintien en état de vol de l’aéronef si ce dernier a subit des conditions de vol hors critères :

  1. Inspection après atterrissage dur ou en surcharge
  2. Vol dans des conditions de turbulences excessives
  3. Coup de foudre
  4. Choc sur hélice
  5. Inspection après coup de vent ou rafales au sol
  6. Dépassement des limitations moteur ou hélice

 

Moyen nécessaire à l’entretien :

L’entretien d’un aéronef nécessite un minimum de moyen :

Un abri (Hangar)

Un outillage standard : clés, tournevis, pinces etc.

Outillage de nettoyage

Des outillages spécifiques : Clé dynamométrique

Vérin de levage 

Appareil pour le calage de l’allumage

Appareil pour vérifier la compression des cylindres

Appareil de contrôle du circuit électrique (dit couramment mètre X).

Conditions d’entretien pour nos avions non certifiés :

Les aéronefs dit non certifiés correspondent à un titre de navigabilité suivant :

CNRA construction suivant un plan et à partir des matières de base ou à partir d’un lot matière.

CNSK construction à partir d’ un kit fournit par le concepteur .

CNRAC avions de collection.

CDNR ou LP EASA (ex CDNR) avion sans responsable de navigabilité dit « Orphelin ».

Le constructeur, le restaurateur ou le propriétaire d’un aéronef ayant un certificat restreint peut entretenir lui-même sons aéronef ou le faire entretenir par un organisme agréé.  Il renseigne un formulaire appeler Déclaration d’Entretien qui indique qui fait l’entretien et avec quel Programme d’entretien.

Les conditions d’entretien de ces aéronefs sont définies par le constructeur ou le propriétaire de l’aéronef dans un Programme d’Entretien.

Le Programme d’Entretien est enregistré par le RSANav ou l’OSAC pour les aéronefs ayant un titre de navigabilité : CNRA ou CNRAC.

Le Programme d’Entretien est accepté par le RSANav ou l’OSAC pour les aéronefs ayant un titre de navigabilité : CNSK ou CDNR ou LP EASA (ex CDNR) et certain CNRAC (avions dit « complexes »).

 

Jean Pierre Ballandras
Responsable RSANav