Bienvenue

Si vous désirez participer au forum, connectez-vous avec vos identifiants ou créez vous un compte.

(En cas de création de compte, un email vous sera envoyé pour validation et vous serez averti par courrier de l'ouverture de votre accès)

Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : [ULM] Limitation en puissance

[ULM] Limitation en puissance il y a 4 mois 1 jour #420

Bonjour,

J'ai une question réglementaire à propos des ULM.

La loi dit :
Arrêté du 23 septembre 1998 relatif aux aéronefs ultralégers motorisés, Article 2 (modifié par Arrêté du 1er août 2016 - art. 1):
"Un ULM de classe 2 ou de classe 3 (pendulaire ou multiaxe) répond aux conditions techniques suivantes :
- la puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour un monoplace et à 75 kW pour un biplace ;"

Est ce qu'il y a un texte officiel précisant à quoi correspond la puissance maximal et comment la mesurer ?

Aujourd'hui, la plupart des motoristes vendent une puissance mesurée sur le vilebrequin ou une puissance mesurée sur l'arbre de sortie du réducteur (ce qui est déjà pas parfaitement identique).

Est ce qu'il y a une contre indication à utiliser la puissance utile de l’hélice ? càd équiper un moteur d'environ 130ch afin d'obtenir les 102ch réglementaire en puissance utile sur l’hélice. Cela permettrais de gratter un peu de traction, très utile pour les ULM remorqueurs.

Je ne vois pas d'argument solide interdisant de prendre en compte le rendement de l’hélice puisqu'en utilisant la puissance vilbrequin, on passe déjà sous silence le rendement thermodynamique du moteur. (Un Rotax consomme 25 l/h d'essence plein pot, ce qui représente 290 ch de puissance calorifique).

Quels sont les risques d'utiliser ce flou réglementaire ? Est ce qu'il y a déjà eu des précédents ?

Cordialement,

Rémy LECHELON
Dernière édition: il y a 4 mois 1 jour par 14133.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[ULM] Limitation en puissance il y a 4 mois 2 heures #421

Bonjour,
la réponse est simple et se trouve dans:
www.ecologique-solidaire.gouv.fr/ulm-demarches-particuliers#e11
au chapitre "Références réglementaires" : --> :( 75kw (102ch) sur arbre moteur. :(
Voir détails sur: Arrété de 2012
circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/03/cir_34864.pdf
"Puissance maximale: puissance maximale sur arbre moteur, en conditions standard au niveau de la mer, que peut délivrer le moteur lorsqu’il est utilisé dans ses limites de fonctionnement déclarées.
La puissance retenue est la plus élevée déclarée par le constructeur du moteur, quelles que soient les limitations éventuelles d’emploi liées à l’utilisation de cette puissance.
Elle inclut le régime de décollage si celui –ci est défini, et tout régime d’urgence éventuel.
Aucune consigne d’utilisation limitant le régime de rotation, la pression maximale d’admission ou tout
autre paramètre utilisé pour piloter la puissance en deçà des limites de fonctionnement déclarées par le
constructeur du moteur, ne peut être acceptée comme moyen acceptable de conformité."
Donc c'est 75kw (102ch) maxi en sortie arbre moteur (sortie vilebrequin) et non en sortie convertisseur de couple (réducteur porte hélice). :woohoo:
La référence réglementaire est donc très claire et sans flou. :sick:
Cordialement. :P
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[ULM] Limitation en puissance il y a 3 mois 4 semaines #423

Merci pour ta réponse. C'est effectivement super clair et sans ambiguïté.
Je me pose toutefois 2 autres questions :
- Comment as tu trouvé ce texte (que j'ai mis un certain temps a chercher avant de poster mon message) ?
- Dans le cas d'un moteur de voiture avionné, qui est considéré comme constructeur ? L'avionneur ou le fabriquant de la voiture ?

Cordialement,
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[ULM] Limitation en puissance il y a 3 mois 3 semaines #424

Bonjour,
texte trouvé simplement en allant sur le site officiel dans la section aéronautique et ULM, réglementation. :dry:

En construction amateur avion ou ulm, c'est toujours l'avionneur (celui qui construit l'aéronef) qui est le responsable et doit donc travailler dans les règles de l'art pour le seul exemplaire qu'il fabrique. :S

Que vous montiez un moteur de "mobylette", d'avion ou de voiture c'est toujours vous qui êtes responsable de l'adaptation aux besoins. :)

Si d'autres exemplaires sont construit ensuite cela dépend si construction complète par une personne privée (amateur), ou en kit (autre procédure d'homologation), ou en série (autre homologation). :huh:

Cordialement.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[ULM] Limitation en puissance il y a 3 mois 3 semaines #425

Je me suis très mal exprimé. Je parlais du constructeur du moteur : celui qui déclare la puissance maximal du moteur.
Dans le cas du moteur PSA EB2DT de 110 ch. Est ce que c'est la déclaration de PSA qui compte ou la déclaration du constructeur amateur qui va avionner le moteur en le bridant à 102ch ?

Cordialement,
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[ULM] Limitation en puissance il y a 3 mois 3 semaines #426

C'est la puissance déclarée par le fabricant du moteur (dans votre exemple PSA), puissance en sortie de vilebrequin.
Bridage éventuel pas pris en compte si c'est un moteur auto standard.

Si c'est un moteur dérivé d'un moteur auto de base et modifié complètement pour ne délivrer que 102 ch maxi au régime maximal (quelque soit la durée exemple 102 ch durant 3 mn), il faudra mettre au dossier technique déclaratif les spécifications exactes pour homologuer (ces spécifications étant étayées par des éléments techniques tel que mesure au banc, descriptif détaillés .etc...).

Ne pas oublier que la responsabilité du constructeur amateur de l'aéronef est engagée si accident et déclarations techniques erronées (volontaires ou non) dans le dossier technique ... et ce me parait tout à fait normal.

Cordialement.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Vos assurances RSA

Petites annonces

Retrouvez les petites annonces du site ou déposez les vôtres.

Boutique RSA

La Boutique est à votre disposition pour renouveler ou prendre une adhésion en ligne, adhérer au RSANAV, aussi acheter un article RSA (Textiles, Casquettes, Cahiers du RSA, goodies, ...)

Cahiers du RSA

Depuis 1947, notre très belle revue fédérale est une publication technique. Documentée et reconnue dans le monde aéronautique, elle démontre notre savoir faire et donne de précieux conseils.

Clubs RSA

Votre fédération représente de nombreux Aéroclubs, Associations de construction, de restauration, Musées et structures de sauvegarde du patrimoine, mais aussi, tous les passionnés que vous êtes.

RSANav

Le RSA-Nav est un service alternatif à celui de l’OSAC pour les renouvellement des certificats de navigabilité de nos aéronefs agréé par la DGAC. Nos 38 experts "PEN" bénévoles sont à votre disposition à proximité de votre terrain.